Terra Nova ou la confusion des genres

On peut dire qu’Olivier Ferrand et Romain Prudent ont réussi leur coup au delà de toute espérance en créant un buzz énorme autour de la sortie d’une note titrée  » Gauche : quelle majorité électorale pour 2012 ? ».

Dans cette note il est question de l’abandon progressif de la gauche, et singulièrement du PS, par la classe ouvrière qui vote désormais majoritairement Front National et donc des stratégies possibles pour reconstituer une majorité électorale portant la gauche au pouvoir en 2012. Terra Nova prétend que c’est désormais les situations « d’insider » ou « d’outsider »  qui clivent le socle électoral historique de la gauche et qu’il convient à nos candidats de concentrer leur campagne sur ceux le plus à même de basculer sur un vote de gauche.

Les réactions qui ont suivies se sont concentrées autour du supposé « abandon » des classes populaires par le Parti Socialiste (Terra Nova étant abusivement assimilé à une sous-officine de Solférino) avec une violence qu’on avait pas vu depuis 2007 et qui augure prophétiquement de l’ambiance qui va régner dans ces présidentielles de 2012. Coppé et le Front National ont ouvert le bal dans lequel la « grande presse » s’est engouffrée.

Ce que je trouve désolant c’est que mes amis blogueurs n’ont pas été en reste et qu’ils n’y ont pas été de main-morte (Variae, Intox 2007, …) très vite relayés par les politiques (Arnaud Montebourg) pour n’en citer qu’un alors que leurs arguments reposent sur une lecture  biaisée de la note Terra Novienne. Il faut reconnaître à la charge du Think Tank une confusion totale entre « genre », « classe sociale »,  » origine », « catégorie socio-professionelle », « géolocalisation », « appartenance politique », »tranche d’âge », « situation par rapport à l’emploi » qui conduit à des amalgames fantaisistes et à des interprétations tout autant approximatives. Par exemples, Arnaud indique dans son billet « Je n’oublie pas qu’il y a encore, en France, 60% d’ouvriers et d’employés ». C’est faux. Les ouvriers représentent 21.5% de la population active et les employés 29.4% (CSP-Insee 2009). Ronald titre « abandonnons les pauvres » qui est encore une lecture différente (on est « pauvre » en-dessous de 880 € de revenus mensuels pour un couple avec 2 enfants et ceci de manière totalement indifférente par rapport à la « classe d’origine » et/ou le niveau d’éducation). Romain lui synthétise la pensée générale Terra Novienne pour en conclure que « le progressisme » s’oppose fondamentalement à « la vraie gauche » (supposée nécessairement marxiste, ouvrière et prolétarienne…bonjour les clichés!).

« 

Publicités

2 réponses à “Terra Nova ou la confusion des genres

  1. il m’exaspere l’arnaud!! en tous ca sil maitrise sa com , il est partout sur les ecrans , le web;, il est meme venu squatter direct8

  2. Bonsoir,

    à lire l’article de Olivier Ferrand.
    Qui défend les classes populaires ? Par Olivier Ferrand
    http://lalettredejaures.over-blog.com/article-qui-defend-les-classes-populaires-par-olivier-ferrand-73842040.html

    à bientôt

    Amitiés

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s