Les entreprises votent à gauche !

Aux même titre que la sécurité ou l’immigration, le thème des Entreprises  est rarement intégré dans le discours de la gauche à l’exception notable des termes « PME innovantes » et autres « Fleurons de notre industrie » qui ressortent davantage des « éléments de langage », comme on dit à l’Elysée, que d’une réelle démarche d’appropriation des difficultés rencontrées par les secteurs concernés.

Les raisons de cette désaffection sont connues : un vieux fond de marxisme qui fait considérer le Chef d’Entreprise  comme un « ennemi de classe » patenté, l’univers « Terra Incognita » des entreprises pour des élus majoritairement issus de l’Administration, la vision technocratique de décideurs formés à la macro-économie et plus rarement à la micro-économie, enfin le désintérêt électoral. En effet les sociétés ne votent pas et les entrepreneurs sont supposés être de fervents  suppôts de la droite y compris la plus extrême.

En dépit du fait que ces images ont  la vie dure, les choses bougent du coté des progressistes. Souvent du fait des entreprises elles mêmes. Des associations d’Entrepreneurs comme le « CJD« , « Entrepreneurs d’Avenir« , « Entreprendre au Féminin« , « Démocratie & Entreprises »   sont des mines de propositions qui vont majoritairement dans le sens d’une vision progressiste de l’Entreprise dont la gauche pourrait se saisir utilement, à l’inverse des positions idéologiques du MEDEF ou de la CGPME dont la représentativité reste à démontrer. La moisson est plus faible du coté des « Grands Partis » de gauche : Europe Ecologie avec ses « états Généraux pour l’Emploi & l’écologie » (..), le PS avec sa» Convention pour l’économie » ont entrebâillés la porte…Mais c’est du coté des « Endroits où on pense » qu’on peut trouver quelque matière : « Terra Nova » prépare une note définissant « l’Entreprise de Progrès », « La Fondation Jean Jaurès« , sous la plume de JL Bianco vient d’éditer un opuscule au titre parlant : « Entreprise et Démocratie Sociale » même si l’ensemble reste très modéré trahissant le dilemme auquel se confronte la gauche de gouvernement sur ce thème : comment apparaître aussi bon gestionnaires que la droite sans donner l’impression de renoncer au « social » ?

Mais ce qui devrait faire définitivement basculer le thème « Entreprises » dans le discours électoral de 2012 vient de surgir au détour du dernier baromètre IFOP/Fiducial. Ce baromètre, trimestriel, mesure les attentes et prévisions des entrepreneurs de TPE dans les domaines de l’emploi, des finances, du climat des affaires et du gouvernement. Le tableau suivant à de quoi surprendre :

 

 4 ans de gestion sarkozienne des affaires ont fait retomber le soufflé , ouvrant un boulevard à la gauche de gouvernement.

Pour mémoire, les TPE (- de 20 salariés) sont 2.5 millions et représentent 97% du nombre de sociétés en France, près de 30% de la valeur ajoutée et 37% de l’emploi…

 

 

 

Publicités

Une réponse à “Les entreprises votent à gauche !

  1. ce résultat nous explique pourquoi on pousse Strauss-kahn dans les medias : il saurait mieux défendre certains intérêts, mieux encore que Sarko trop discrédité pour que cela ne se termine pas mal

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s